Si une substance étrangère pénètre dans la gorge du bébé…

Bien que l’on pense que les bébés peuvent être obstrués lorsqu’ils passent à la nourriture supplémentaire après six mois ou lorsqu’ils prennent un corps étranger dans leurs mains et le mettent inconsciemment dans leur bouche, le bébé qui allaite peut également être obstrué en raison du volume élevé du lait maternel. L’infirmière néonatale Esra Ertuğrul de l’équipe d’experts de Canbebe dit ce qui suit au sujet du blocage : « Le bébé allaité peut être bloqué en raison de l’excès de lait du sein de sa mère. Les mères essaient généralement de résoudre le problème en frappant le bébé sur le dos lorsque le bébé est en position horizontale. Cependant, la procédure correcte consiste à redresser le bébé, attendre quelques secondes sans paniquer et ne pas le frapper dans le dos immédiatement. Rappelez-vous, en frappant, vous faites en sorte que le liquide s’échappe encore plus loin. En fait, c’est la même chose avec les adultes. Si quelque chose descend dans la gorge d’un adulte, il tousse et la personne à côté de lui le frappe sur le dos. Mais, c’est la mauvaise méthode. Nous devrions attendre que la personne bloquée tousse et la retirer de sa gorge et ne pas la toucher. Nous perturberions sa concentration en le frappant dans le dos. »

Pour faire face à un afflux de lait excessif et sous pression lors de l’allaitement, la mère peut essayer de s’allonger tout en nourrissant le bébé, ou en position assise, elle peut soutenir le bout brun du sein par le bas et par le haut tout en le compressant légèrement pour faciliter l’allaitement. Ainsi, le débit de lait diminue.

Avec le passage à la nourriture d’appoint, deux blocages différents peuvent être rencontrés : un blocage complet et un blocage partiel. En cas d’obstruction partielle, le bébé réussit à expulser les aliments qui s’échappent en toussant. Cependant, en cas d’obstruction totale, c’est-à-dire lorsque la nourriture devant passer par l’œsophage pénètre dans la trachée, la respiration du bébé est coupée, il commence à devenir violet, et ses yeux s’élargissent. Dans ce cas, il est nécessaire d’appliquer rapidement la manœuvre de Heimlich, car le bébé ne peut pas résoudre l’obstruction par la toux. Tout d’abord, on regarde dans la bouche du bébé, puis on tient le bébé d’une main en position parallèle au sol, la tête vers le bas. Au milieu des deux omoplates, on frappe cinq fois comme si on balayait avec la paume de la main. Lorsque vous tenez le bébé, vous devez également placer un doigt de la main qui le tient dans sa bouche, de sorte que si l’objet avalé passe de la trachée à la bouche, vous puissiez le retirer facilement. Si les tapes dans le dos ne fonctionnent pas pour le faire sortir, il faut tourner le bébé et appliquer une pression en appuyant vers le haut à 2-3 doigts au-dessus du nombril, sur le diaphragme. Afin de ne pas subir tous ces dangers, l’infirmière néonatale Esra Ertuğrul de l’équipe d’experts de Canbebe recommande de donner des aliments mous qui peuvent être écrasés entre deux doigts aux bébés qui passent à des aliments supplémentaires. La nourriture que nous donnons à un bébé qui aime se nourrir doit avoir été bouillie et ramollie à la vapeur. Bien que les pommes et les carottes bouillies soient idéales pour cette période, nous ne devrions certainement pas donner de concombres et de poivrons verts doux. Pour les bébés qui s’auto-alimentent, comme un jeu, l’Organisation mondiale de la santé ne recommande certainement pas les noix, malgré la possibilité de les aspirer aux bébés jusqu’à l’âge de trois ans. Esra Ertuğrul, l’infirmière spécialisée en nouveau-nés de l’équipe d’experts Canbebe, suggère aux mères d’ajouter des noix en poudre après les avoir passées au mixeur, dans le gâteau ou la purée de fruits, car les donner simplement écrasées peut être dangereux. Les noix à haute valeur nutritionnelle peuvent créer des dangers qui peuvent même s’échapper dans les poumons du bébé.

Position de sommeil idéale

Les valves sur l’estomac ne fonctionnent pas pendant les 3 premiers mois des bébés. Il peut également vomir en raison de sa valve gastrique, qui ne peut pas faire son travail lorsqu’il est suralimenté. Malheureusement, si le bébé en position horizontale n’est pas incliné vers la droite ou la gauche, il peut être en danger d’étouffement car il ne peut pas enlever l’excès de sa bouche lorsqu’il vomit. Il est souligné que c’est une méthode correcte pour se coucher sur le côté en soutenant le dos avec une serviette roulé ou un petit oreiller sur le dos. Cependant, en position latérale, il faut faire attention à ne pas poser tout le poids sur le bas du bras.

Première réponse à un empoisonnement

Pour un bébé qui mange une substance chimique ou qui respire un gaz toxique, la seule intervention consiste à se rendre à l’hôpital sans perdre de temps. Ce n’est certainement pas la bonne méthode pour donner du lait maternel ou du yogourt au bébé empoisonné et le faire vomir. Bien que les mères pensent que le lait maternel est bon pour tout, perdre du temps en allaitant face à l’empoisonnement et en combinant le produit chimique dans l’estomac avec le lait maternel apporte plus de mal que de bénéfice.

Chutes et chocs électriques
Les bébés qui commencent à ramper après le 7e mois sont plus exposés aux risques de heurts et de chutes. Après des chocs ou des chutes, appliquer un compress froid sur la zone touchée pendant un certain temps est une première intervention appropriée. Cependant, si le bébé vomit violemment, semble avoir un regard vitreux, ou si une sensation de froid est ressentie sur son corps, il est impératif de se rendre immédiatement à l’hôpital.

Le bébé électrocuté ne doit absolument pas être touché par la panique. La durée d’exposition à l’électricité est très importante. Le bébé doit être rapidement déconnecté de l’électricité. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une couverture épaisse et longue que vous transformez en corde pour tirer le bébé vers vous, ou vous pouvez éloigner le bébé du danger à l’aide d’un objet non conducteur (bois, plastique). Si possible, vous pouvez également couper l’électricité à la maison.   La gravité de la brûlure électrique varie en fonction de la durée du contact de l’électricité avec le corps, de la force et du type de courant, où l’électricité pénètre dans le corps. La brûlure électrique est profonde et peut être plus grave à l’intérieur, bien qu’elle puisse sembler plus petite à l’extérieur. Si l’état général de l’enfant est bon, rien ne doit être appliqué sur la zone de brûlure, une application à froid doit être effectuée, recouverte d’un chiffon stérile sec et se rendre à l’hôpital dès que possible.

Brûlures

Si le bébé est exposé à une brûlure, il est important d’être calme mais d’intervenir de toute urgence. La première étape est de refroidir la zone brûlée. Si aucune ampoule n’est formée, il est nécessaire de maintenir la zone brûlée sous un écoulement d’eau pendant 15 à 20 minutes, car pendant cette période, seules les couches inférieures des tissus refroidissent. S’il y a une ampoule sur la brûlure, elle n’est pas exposée à l’eau courante et l’éclatement de cette bulle remplie de liquide qui guérit le tissu brûlant est évité. La zone brûlée est conservée dans un récipient rempli d’eau pendant 15à20 minutes. Si votre enfant a plus d’un an, vous pouvez également mettre de la glace dans le récipient rempli d’eau. Si la brûlure couvre plus d’un tiers du corps, on mouille un drap propre et on le place sur la zone brûlée, essayant de la refroidir avec de l’eau. Des substances telles que le yogourt, l’huile d’olive, le dentifrice, le lait maternel ne doivent jamais être appliquées sur la zone brûlée. Si le bébé porte des vêtements, il doit être retiré doucement en le coupant. Sinon, le tissu ici sera encore plus endommagé en retirant les vêtements de la zone de brûlure.

Si l’enfant est conscient, on peut lui faire boire lentement un mélange d’1 litre d’eau, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude et 1 cuillère à café de sel. Alors il faut aller à l’hôpital.

Si vous avez trouvé cet article utile, partagez-le !